Comment s’habiller?

Comment s’habiller pour faire du traîneau à chiens? C’est la question à laquelle nous tenterons répondre dans cet article. La difficulté dans le sport du traîneau à chiens est qu’il y a des moments où nous sommes très actifs, on pousse, on court, on marche à différentes intensités selon les conditions de sentiers, de neige, de glisse. À l’exception du passager, le traineau à chiens n’est pas une activité  durant laquelle on est spectateur de l’effort des chiens. Nous faisons partie de l’équipe! Il y’a aussi des moments plus contemplatifs on l’on vogue doucement à travers les lacs et les forêts. Et il y’a aussi les variations de température qui subviennent en quelques heures.
Votre température corporelle, c’est ce qui vous tient au chaud!
C’est pourquoi les bons vêtements isolent votre corps, c’est-à-dire qu’ils gardent près de vous la chaleur que votre corps produit en réchauffant l’air entre votre peau et les vêtements. Quand on est trop serrés, il n’y a presque pas d’air à réchauffer, et on a froid! Les bons vêtements sont autant efficaces à laisser sortir l’humidité produite par votre corps qu’a empêcher celle de l’extérieur de s’installer.
L’idéal est le système multicouche.
Ce système permet un contrôle de la température corporelle et peut vous protéger du vent, des précipitations tout en laissant sortir l’humidité. Le multicouche permet d’ajouter ou de retirer des couches et s’ajuster à l’effort ou le froid, alors qu’avec un seul gros manteau, c’est tout ou rien.
Habituellement composé de trois couches:
la couche de base (les vêtements de corps ou sous-vêtements)
la couche intermédiaire: l’isolant
la couche externe : la protection du vent et des précipitations
L’épaisseur varie selon les conditions
Choisissez des matériaux qui « respirent » évitez le coton qui absorbe trop l’humidité et sèche trop lentement. Les laines de mérinos et les tissus synthétiques sont de meilleurs choix.
Il est bien sûr possible d’ajouter plus de couches au besoin. Un gros parka par exemple lors de temps très froid et/ou de grand vent.
Malgré tout, il arrive que même si correctement vêtus, on ait  quand même froid. Ce système n’est efficace que si on prend soin d’enlever ou ajouter des couches au bon moment. (Avant un effort, on ouvre et/ou on enlève une couche, après l’effort on ferme et/ou on rajoute une couche. Aussi, on perd 90% de sa chaleur via la tête, les pieds et les mains! Les manteaux d’hiver les plus réputés et dispendieux sont très peu efficaces si on est mal chaussés, mal gantés et si on n’a rien sur la tête.
Il serait faux de prétendre qu’il existe un vêtement parfait. Il y’a plutôt une combinaison de plusieurs stratégies. En plus, personne n’a la même sensibilité au froid. Une erreur fréquente est d’être trop serrés dans nos vêtements, particulièrement au niveau des pieds et des mains.
Ainsi le défi est d’être prêt à de grands froids, mais de ne pas avoir trop chaud. Puisque quand on a trop chaud, on transpire, l’humidité se mets de la partie et alors on grelotte! Être au sec, et surtout le rester, c’est le secret, ou du moins, c’est une grande partie de l’équation.
C’est pourquoi nous on change régulièrement de chausettes dans une journée d’hiver. On ne s’en rend pas toujours compte, mais il facile de suer des pieds même en hiver! Souvent parce que trop d’épaisseurs de bas dans des bottes trop serrées. Ça ne prend qu’une petite humidité, presque imperceptible pour gâcher une journée!
Nos recommandations en résumé:
Vêtements: utiliser les multicouches pour vous ajuster aux conditions
Bottes: ayez une botte suffisamment grande pour avoir une chaussette de laine et qu’il y ait de l’air (les petites bottes de villes ne sont pas convenables, ni les petits souliers de marche, on veut une botte qui couvre la cheville. Les chaufferettes ou « hot shot » sont un « must » pour qui est sensible au froid.
Gants: utiliser un sous-gant mince dans une grande mitaine (encore une fois, des gants trop ajustés vont geler les doigts.)
Bas: changer de bas! Amener 2 rechanges: à l’arrivée (après la voiture vos pieds auront eu chaud, oui oui. 100% de nos visiteurs à qui on a vérifier les chaussettes avaient les bas humides.) Et après l’activité.
Tuque ou bonnet ou chapeau de neige: priviléger quelque chose de chaud qui coupe le vent, il n’est pas inutile d’avoir un rechange. Les caches oreilles ou bandeaux serres tête ne suffisent pas.

Prévoir de l’eau dans un contenant isotherme pour ne pas qu’elle gèle.